Athlète à l’honneur 2017 : Kamille Larocque

kamille4  kamille2  kamille1

Kamille Larocque, 17 ans, est une triathlète de Gatineau passionnée et enthousiaste. Elle relève du Club Espoir triathlon et est membre de l’équipe de triathlon Pro Barista. Alex Sereno, l’ex-entraîneur de l’Olympienne Kathy Tremblay, entraîne Kamille.

Débuts en triathlon

À 10 ans, Kamille s’est joint au Club Espoir triathlon. Elle a fait son premier triathlon à Trois-Rivières avec un vélo de montagne. Même si cette compétition a été très difficile pour elle, elle a adoré son expérience et elle a attrapé la piqure pour ce sport. Elle a toujours aimé s’entraîner avec son club où elle s’est faite de bons amis. En 2014, elle a connu une excellente saison. Elle a remporté la médaille d’argent aux Jeux du Québec, une première place et quelques podiums dans les Coupes Québec U-15 élites. Kamille a également terminé en deuxième position dans un Championnat canadien. L’été 2016, a définitivement été une saison marquante. Au championnat Junior Élites elle a terminé première au Québec ce qui lui a fait remporter la Série Grand-Prix Junior Élite à 16 ans! Aussi, elle a connu d’excellentes performances au niveau national. Elle souhaite représenter le Québec aux Jeux du Canada à Winnipeg cet été. Pour la soutenir, elle a quelques commanditaires dont Specialized, Bicyclettes de Hull et Café Barista.

Au-delà du triathlon

Kamille terminera ses études secondaires en sports-études triathlon à l’École secondaire de l’Île.
Elle poursuivra ses études au Cégep pour ensuite faire kamille3un baccalauréat en Administration des affaires spécialisé en économie et en finances. Elle aime voyager, lire, faire du ski de fond et du ski alpin.

Que représente pour toi être l'athlète à l'honneur?

Une athlète à l’honneur c’est un modèle pour les autres athlètes et surtout pour les jeunes athlètes. Il faut croire en soi, en son potentiel et ne jamais abandonner avant de franchir la ligne d’arrivée. La victoire est agréable mais ce qu’il y a de plus important c’est vraiment le chemin pour arriver à notre objectif. Il faut toujours avoir du plaisir, en triathlon, on s’entraîne tellement d’heures qu’il faut aimer ce qu’on fait et s’amuser. Je pense qu’il faut toujours être content de nos performances et de nos petites victoires personnelles. Un podium est une reconnaissance et une source de fierté et de motivation supplémentaire pour l’athlète et son entourage.

Ses devises favorites

Ce n’est pas fini avant la ligne d’arrivée!
Chaque triathlon réserve son lot de surprises.

[/mp_span] [/mp_row]